bd BOUM à Blois

33ème édition du festival de bandes dessinées de Blois “bd Boum”

du 18 au 20 novembre 2016

avec notamment deux expositions intéressantes :

Nicolas de Crécy Grand Boum Ville de Blois 2015
18 novembre – 17 décembre.
Depuis Foligatto jusqu’à La République du catch, ouvrage paru en 2015 simultanément au Japon et en France (Shueisha Publishing et Casterman), Nicolas de Crécy explore des pistes diverses développées autour d’une narration et d’un graphisme singuliers : l’illustration jeunesse (Le Roi de la pisteLa Nuit du grand méchant loup), les carnets de voyage, des textes personnels illustrés (New York sur LoireDes gens bizarres, Cafés moulus), des illustrations pour la presse (Libération, The New Yorker,…), tout en continuant la bande dessinée, avec notamment Super Monsieur Fruit, Prosopopus, Salvatore, aux éditions Dupuis, ou Journal d’un fantôme, l’autobiographie d’un dessin (2007, Futuropolis). Pensionnaire en résidence d’artiste à la Villa Kujoyama (Kyoto, Japon) en 2008, il s’est ensuite rendu régulièrement au Japon pour y développer des projets, parmi lesquels Carnets de Kyôto ou Esthétiques du quotidien au Japon, ainsi que des collaborations avec des artistes japonais (en 2014, il publie un Artbook avec Taiyo Matsumoto). Son travail, partagé entre bande dessinée et arts plastiques, a fait l’objet de nombreuses expositions ainsi que de traductions en Europe, aux États- Unis et au Japon.

de-crecy-01

et
PIEM, dessinateur humaniste
18 novembre – 17 décembre.
Pierre Georges Marie de Barrigue de Montvallon dit Piem, est un dessinateur humaniste. Il est né le 12 novembre 1923 à Saint-Étienne (Loire). Diplômé de l’École nationale supérieure des beaux-arts et de l’École Paul-Colin. Dès 1947, il collabora à Témoignage chrétien et au Figaro (jusqu’en 1981). Les lecteurs du Point et de La Croix ont pu également voir ses dessins. Parallèlement, il défend la profession journalistique en se syndiquant au SNJ.
Il est aussi le créateur du personnage de Turlupin, qui paraissait en strips dans certains quotidiens comme L’Est républicain, notamment dans les années 1970.
Il s’est fait connaître du grand public en participant aux émissions télévisées Le Petit Rapporteur (1975-1976) et La Lorgnette en 1977. Piem s’est retiré prés de Tours, et continue à fumer la pipe.

piem-la-terre

Maison de la BD, 3 rue des Jacobins
Blois

Les commentaires sont fermés.