Décès de Puig Rosado

Le dessinateur de presse espagnol  est décédé le 25 septembre 2016 à l’âge de 85 ans.

Né le 1er avril 1931 à Don Benito en Espagne, Fernando Puig Rosado s’est orienté vers une carrière de dessinateur après des études de médecine. En 1960, il s’installe en France et se lance dans la presse jeunesse. Ses dessins illustreront les textes d’AstrapiJ’aime lire,Okapi ou Phosphore. Sans oublier les récits littéraires dePierre Gripari (les Contes de la rue Broca), d’Evelyne Brisou-Pellen (Les Concombres du roi) ou de Corinne Fleurot (Z comme Zoo). Plus ironique, il collabore dans les années 1990 avec Henriette Bichonnier sur un manifeste contre la guerre, Tétaklak et Poirabaff .
Il a également travaillé pour les plus grands titres, satiriques ou non, allant du Nouvel ObservateurSiné Mensuel, Le Canard enchaîné au Figaro littéraire.
Grand défenseur de l’humour, il fonde en 1967 avec Jean-Pierre Desclozeaux et Claude Favard Bonnot, la Société Protectrice de l’Humour, à Avignon. Près de dix ans après, il reçoit le grand prix de l’Humour noir Grandville en 1976.
902f4c0b091ab4f313e4ec707d7ee2e8Mémoire d’Images lui a consacré un article en 2012 dans le numéro hors-série “Mémoire d’éléphants” à la rubrique “pédagogique”.

 

Les commentaires sont fermés.