Cabu & le théâtre

 

Exposition
“Vive les comédiens” de Cabu : les dessins d’un passionné de théâtre à la Comédie-Française

Comédie Française – salle Richelieu
Place Colette, 75001 Paris
Jusqu’au 25 juillet 2018

On le sait peu, mais le regretté Cabu, tué lors de l’attentat contre Charlie hebdo en 2015, était un passionné de théâtre. Il a usé les fauteuils de la Comédie-Française, observé chacun des recoins de l’illustre maison. Sans jamais se séparer de son carnet, de son stylo. Deux cents dessins, dont des inédits, sont présentés jusqu’au 25 juillet prochain.

Le lustre de la salle Richelieu, le poids de l’Institution… Et face à elle, la dérision, l’humour et l’œil malicieux de Cabu. Cette exposition, accessible librement aux spectateurs de la Comédie-Française, nous rappelle que pendant plus de 40 ans, Cabu a été un observateur avisé et un critique parfois acerbe et mordant du monde culturel. Passionné par le théâtre en général et les acteurs en particulier, il a croqué les plus grands dans “Charlie Hebdo” ou encore “Hara Kiri” et même “le Figaro”, où il a illustré la chronique théâtre entre 1969 et 1971. Son épouse a permis cette exposition, qui remet dans la lumière une facette du grand talent de Cabu.

Il y en a partout. Sous le buste de Molière, sur les murs de la magnifique salle Richelieu et même dans les toilettes. Cabu est partout. Comme il était partout quand il fréquentait assidûment les lieux. Son œil curieux ne se contentait pas d’assister aux représentations, il s’imprégnait de toute la vie du lieu. “C’était un vrai amoureux. Pas quelqu’un qui n’aimait qu’une partie du métier. Il aimait aussi ses défauts”, explique Eric Ruf, administrateur de la Comédie-Française. Une exposition conçue avec la veuve de Cabu, qui a permis de collecter tous ses dessins, dont beaucoup sont des inédits. “Grâce à son épouse, nous avons plongé dans ses cartons et retiré de ce trésor encore méconnu les magnifiques dessins de cette exposition. En chacun se retrouvent son humour, tout son amour et, partout, son esprit libre et frondeur”.

Un livre de l’exposition

Pour ceux qui n’ont pas la chance de voir l’exposition – il faut être titulaire d’un billet pour un spectacle à la Comédie-Française pour y accéder- un beau livre “Cabu-vive les comédiens” est également paru aux éditions Lafon. L’occasion de découvrir son travail de critique théâtral à travers ses nombreux dessins parus dans la presse. On apprend aussi que Cabu a créé une centaine d’affiches de pièces.

“Cabu-Vive les comédiens” (Ed. Michel Lafon) – parution le 16/05/18 – 19.95 euros

Les commentaires sont fermés.